Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et modifiez-moi. Je suis l'endroit parfait pour raconter une histoire, et pour vous présenter à vos utilisateurs.

RÈGLEMENTS 2019

Tous les concurrents doivent être membre en règle de Cheval Québec pour participer aux compétitions.

 

Règlements pour les épreuves de gymkhana.

N.B. Les règlements de Cheval Québec on préséance sur ceux de l’Association en cas de litige.


1. ÉLIGIBILITÉ

 

a) Les classes jeunes sont considérées par division d’âge.

Tout concurrent de 18 ans et moins, né en 2000 ou après est considéré comme cavalier jeune. Tout cavalier né en 2005 ou après est considéré comme cavalier jeune 13 ans et moins.

 Il est obligatoire que le cavalier jeune soit inscrit uniquement dans les classes jeunes ou de type Open

b) Un cheval ne peut être présenté qu’une seule fois dans une épreuve. (sauf pour le 4D)

Cependant il faut respecter 3 conditions :

-1. Les deux concurrents sont membres de la même famille immédiate résidant à la même adresse. Tels : conjoint, conjointe ainsi qu’enfant de 18 ans et moins. Cependant les enfants peuvent posséder une adresse différente.

-2. Ni l’un ni l’autre des concurrents ne peuvent alors monter un autre cheval dans la même épreuve 4D.

-3. Dans aucun cas le même cheval peut courir plus que deux fois une même épreuve 4D.

c) Le certificat du test Coggins de l’année courante peut être vérifié et exigé par le secrétariat du concours lors de l’inscription.

 

2. TENUE VESTIMENTAIRE WESTERN

 

a) La tenue vestimentaire de type western et de bon goût est obligatoire. Le chapeau doit être de paille ou de feutre et formé de façon à ce que les rebords soient retroussés vers le haut et non pliés horizontalement ou encore moins, rabaissés vers le bas. Le chapeau de cuir n’est pas accepté. De plus, on peut refuser un chapeau qui est mal formé, sale ou avarié. La botte doit être de style cowboy. La tige de la botte doit être plus haute que la cheville. La chemise doit être à manches longues ou courtes et boutonnée à l’exception du col qui peut demeurer ouvert et doit être à l'interieur du pantalon. Le chandail de type western n'est plus accepté. Le pantalon doit être de type western «boot cut» et seul le jeans de style western sans revers est accepté. Le port de la jupe ou de la jupe-culotte n’est pas permis. Le pantalon peut se porter à l’intérieur ou à l’extérieur des bottes. Le port de chaps, d’éperons et de ceinture est facultatif.

b) Tout concurrent doit entrer dans le manège coiffé d’un chapeau.

c) Le chapeau peut être remplacé par un casque protecteur qui doit obligatoirement être muni d’une mentonnière ou harnais de retenue.

d) Les cavaliers âgés de 18 ans et moins doivent porter en tout temps un casque protecteur sur le terrain de compétition (pas seulement dans le manège).

 

3. ÉQUIPEMENT

 

a) Aucune pièce d’équipement de fabrication artisanale ou commerciale, susceptible de blesser le cheval n’est acceptée dans le manège lors d’une présentation.

b) Une reprise de parcours n’est pas permise suite à un bris d’équipement.

c) L’usage de la muserolle, des martingales et des divers types d’enrênement est permis.

 

d) La perte du chapeau lors d’une épreuve n’entraîne aucune pénalité. Par contre la perte répétitive d’un chapeau au cours des compétitions sans mesures correctives pourrait être considérée comme volontaire et le cavalier disqualifié. (FEQ 101.b)

e) L'usage de parcs avec fils électriques est interdit sur nos sites de compétitions.

 

4. LE JUGE

 

a) LE JUGE est responsable de maintenir la discipline dans le manège et autour de celui-ci si nécessaire. Il donne le signal de départ et fait sortir les chevaux du manège. Il doit être vêtu proprement et porter chapeau et bottes western. De plus, il voit à faire placer correctement les obstacles servant aux différentes épreuves. Enfin, il doit s’assurer de la présence des préposés à l’appel des chevaux et de l’équipe de manège.

b) Le juge peut exclure d’un concours un cheval s’il le considère comme dangereux , si le cheval saigne de la bouche ou d’ailleurs, s’il boite ou s’il manifeste des signes de cornage, d’emphysème, toux excessive ou si tout simplement, il est considéré comme n’étant pas sain et présentable.

 

5. DÉROULEMENT

 

a) L’utilisation de moyens mécaniques et/ou électriques pour forcer l’entrée d’un cheval dans le manège est défendue.

b) La chute du cheval ou du concurrent lors d’une épreuve entraîne la disqualification.

c) Le juge peut, à sa discrétion, exiger la sortie immédiate d’un concurrent lorsque celui-ci est considéré disqualifié ou hors-parcours.

d) Lorsqu’il y a trop de disqualifications et que, par conséquent, il y a des places vides au classement d’une épreuve, on ne doit pas demander aux concurrents disqualifiés de reprendre. Ainsi, même s’il n’y a qu’un concurrent de classé, on ne donnerait qu’une bourse.

 

​6. CONDUITE ANTISPORTIVE

 

a) Le concurrent ne doit pas éperonner, fouetter ou frapper le cheval en avant de la sangle principale. En cas de faute, le juge doit disqualifier le concurrent fautif.

 

7. PARCOURS

 

a) Lorsqu’on place des bornes ou des obstacles, les distances doivent être mesurées à partir du centre de la borne (centre en centre) et non à partir de la base de celles-ci, sauf dans les épreuves dans lesquelles des barils sont utilisés (course de barils, course du drapeau, course de l’aller-retour) où la mesure s’effectue à partir du rebord du baril.

b) Les dimensions standard du manège de gymkhana sont de 100 X 200 pieds. Lorsque le manège est d’une longueur inférieure à 200 pieds, la distance minimum de 40 pieds (entre l’entrée et la ligne de départ/arrivée) doit être maintenue absolument.
Certaines distances peuvent être modifiées afin que les épreuves se déroulent normalement sans risque d’accidents.
- Toutes les distances mesurées à partir de la clôture du manège ne doivent jamais être inférieures aux 15, 20, 25, 30, 35, ou 40 pieds spécifiés.
- Les distances de 21 pieds (course en slalom) ne doivent subir aucune modification.

c) Lorsque le manège a plus de 200 pieds de longueur, la ligne de départ peut être placée à plus de 40 pieds de la clôture afin d’assurer une plus grande sécurité.

 

​8. COULOIR DE DÉPART /ARRIVÉE

 

a) Pour les épreuves de course de barils, course en slalom, course de l’aller-retour et course du drapeau, un couloir de départ/arrivée peut être utilisé.

- Afin de permettre l’utilisation du couloir de départ/arrivée, celui-ci doit avoir une ouverture minimum de 15 pieds au centre de l’extrémité du manège.
-La profondeur minimum est de 25 pieds. La largeur minimum de couloir doit être celle de l’ouverture. Le couloir doit être un endroit fermé ou doit donner accès à un manège de transition. Dans un cas comme dans l’autre, ces installations doivent être dotées d’une clôture sécuritaire.

b) Au cours de toute épreuve, à l’exception de celles énumérées ci-haut, l’accès au couloir par le manège doit obligatoirement être fermé.

c) Lorsque le couloir du départ/arrivée est utilisé, celui-ci considéré comme une extension du manège.

 

9. DÉROULEMENT

 

a) Le concurrent doit attendre le signal (sonore, lumineux ou autre) officiel avant d’entrer dans le manège pour débuter l’épreuve, il a 60 secondes pour déclencher le chronomètre.

b) Le concurrent peut se servir de ses deux (2) mains pour conduire sa monture et il peut toucher à sa selle. L’usage modéré de la cravache et des éperons est toléré seulement en arrière de la sangle principale. Si l’usage des éperons ou de la cravache est exagéré, le juge doit d’abord avertir le concurrent. S’il y a de nouveau infraction, le concurrent est disqualifié pour le reste du concours.

c) Lorsque le concurrent cravache exagérément en retournant vers la ligne de départ, sachant très bien qu’il est hors parcours, le juge peut le disqualifier pour le reste du concours.

d) Le tracteur est passé à tous les 10 concurrents.



10. CHRONOMÈTRE

 

a) Tout déclenchement inopportun du mécanisme de chronométrage (par un concurrent) lors du début d’une épreuve ou durant une épreuve, entraîne une disqualification.

b) En cas de panne momentanée du chronomètre électronique;

- Il est recommandé que le préposé au chronomètre actionne un klaxon à l’air lors de la panne. L’annonceur doit avertir le concurrent immédiatement de la panne. Advenant un baril renversé lors du parcours initial, il n’y a pas de disqualification. Le concurrent a droit à deux (2) reprises. Si le parcours de la première reprise est bon, le concurrent n’a pas le droit à la deuxième reprise.

- Lors d’une première reprise, un concurrent peut mettre fin intentionnellement à son parcours si celui-ci n’a pas traversé la ligne d’arrivée. Il a ainsi droit à une deuxième reprise.

- Lors d’une reprise de parcours, le cavalier passera au même rang que le départ prévu. En absence d’un accord, l’avis du juge a préséance.

- (panne prolongée)

-On reprend l’épreuve à l’aide de deux (2) chronomètres manuels ou d’un (1) autre chronomètre électronique. Seuls les concurrents ayant obtenu un chronométrage reprennent l’épreuve.



11. OBSTACLES RENVERSÉS

 

Pour toutes épreuves de gymkhana, le renversement de tout obstacle ou borne entraîne la disqualification, mais le cavalier peut terminer son parcours et connaître son temps. Cependant, dans toutes les épreuves de gymkhana, il est permis de retenir un obstacle ou une borne afin de l’empêcher de tomber.

 

12. ÉGALITÉ

a) S’il y a égalité, il y a reprise de l’épreuve pour les concurrents concernés et le gagnant doit courir dans un temps qui n’excède pas son temps original de 2 secondes. Si non, le bris d’égalité doit être repris.

 

13. COURSE DE BARILS

 

a) Le concurrent doit contourner trois (3) barils en forme de triangle de manière à ce qu’il puisse y faire un parcours en forme de «trèfle». Il doit exécuter le parcours le plus rapidement possible sans faire tomber de barils.

b) Le concurrent a le choix de faire le parcours du côté gauche ou droit, en respectant obligatoirement la forme du parcours. Les bornes sont placées à la même distance de la clôture que les barils 1 et 2.

c) Les barils doivent être fermés aux extrémités, d’une capacité de 200l (45 gal.) et d’un diamètre égal de bas en haut. Les barils peuvent être faits de plastique ou de métal.

d) Lors de l’installation des barils, la mesure doit s’effectuer de l’extérieur du baril et non à partir du centre de celui-ci.

e) Cause de disqualification : Ne pas respecter un des deux (2) parcours ou renverser un borne de ligne de départ. Le concurrent peut terminer son parcours et avoir son temps.

 

14. COURSE EN SLALOM

a) Un cheval peut débuter à gauche ou à droite de la première borne et poursuivre le parcours selon son choix.

b) La course se fait autour des six (6) bornes distancées de 6.40m (21 pieds) entre elles, la première borne devant être placée à 6,40m (21 pieds) de la ligne de départ. Les bornes doivent mesurer 1,83m ( 6 pieds) de hauteur et leur base doit présenter une dimension maximale de 38cm (15 po X 15 po).

c) Le diamètre d’une borne doit être de 5cm (2po) avec une tolérance de plus ou moins 13mm (½ po)

d) Cause de disqualification : Ne pas respecter le parcours et/ou renverser une borne. Le concurrent peut terminer son parcours et avoir son temps.

 

15. COURSE DU DRAPEAU

 

a) Prendre le drapeau dans le premier baril, contourner le deuxième baril et remettre le drapeau dans le premier baril.

b) On prend soin de placer environ 7,5cm (3po) de sable dans le fond du premier baril. On utilise des barils de 200L (45 gal) et un drapeau d’au moins 120cm (4 pieds) de longueur.

c)Le drapeau peut être à gauche, à droite ou au centre du baril, à la discrétion du concurrent.

d) Si le drapeau se brise, le concurrent a droit à deux (2) reprises. S’il réussit un parcours sans faute lors de la première reprise, il n’a pas droit à la deuxième reprise.

e) Cause de disqualification : - Échapper le drapeau - Placer le drapeau en dehors du baril - Retraverser la ligne de départ avant d’avoir déposé le drapeau - Frapper le cheval - Faire en sorte que le drapeau, après avoir pénétré dans le baril, en ressorte pour toucher le sol même après l’arrêt du chronomètre. - Ne pas contourner le deuxième baril.

 

16 COURSE DE L’ALLER-RETOUR 

 

a) Contourner le baril situé à l’extrémité du manège pour ensuite franchir la ligne d’arrivée. On doit placer deux (2) bornes à 15 pieds de chaque côté du baril, formant une ligne droite avec celui-ci et parallèle au fond du manège. On doit s’assurer de passer entre le baril et chacune des bornes. On utilise un baril de 200L (45 gal).

b) Cause de disqualification : Ne pas respecter le parcours.

 

17. RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES POUR LES ÉPREUVES IMPLIQUANT UN TOUR DE MANÈGE. 

 

a) La disposition des bornes pour les épreuves impliquant un tour de manège qui, lorsque le manège est de dimension standard est indiquée sur les schémas des différentes épreuves. Lorsque les dimensions du manège sont différentes de 100 X 200 pieds, les bornes doivent être disposées en respectant les spécifications du tableau ci-bas afin d’accroître la sécurité des concurrents.

 

18. COURSE À RELAIS 

 

a) Le premier concurrent doit contourner les quatre (4) bornes. Le deuxième concurrent doit se tenir au centre du manège. L’échange doit se faire dans la zone prévue à cette fin. Le deuxième concurrent peut toucher le témoin avant la zone d’échange à condition que le premier concurrent garde le contact sur le témoin jusque dans la zone d’échange. Le témoin doit mesurer 60cm (24pouces) de long par 2.5cm (1 pouce) de diamètre.

b) Causes de disqualification : -Frapper le cheval avec le témoin -Échapper ou lancer le témoin -Ne pas respecter le parcours

 

19. COURSE DE SAUVETAGE 

 

a)Le concurrent contourne la première et la seconde borne, hisse dernière lui un passager (le sauteur) dans la zone de repêchage, soit entre la deuxième et la troisième borne, et vient ensuite contourner la quatrième borne.

b) Le passager doit quitter le sol avant de quitter la zone de repêchage et avoir une jambe de chaque côté du cheval avant de traverser la ligne d’arrivée.

c) Cause de disqualification : - Utiliser de l’équipement non standard c’est-à-dire selle d’acrobatie, courroie attachée au pommeau, etc… - Ne pas respecter le parcours. - Si le sauteur quitte le sol avant la zone de repêchage ou touche le sol après la zone de repêchage. - Le costume du sauteur doit être le même que tout concurrent sauf qu’il n’est pas obligé de porter le chapeau et qu’il peut retrousser ses manches de chemise

 

20. Un cavalier et sa même monture ne peuvent pas être champion ou réserve dans plus qu’une catégorie d’une même classe. (ex. réserve du 2D et champion du 4D). Le cavalier sera gagnant dans la division la plus élevée, donc selon l’exemple, il sera réserve dans le 2D.

 

21. Aucun baril ou borne ou obstacle ne sera dans le manège du moment de l’ouverture des inscriptions jusqu’au début de la compétition.

 

22. Aucun tracteur n’est accepté dans le manège lorsque les compétiteurs participent aux épreuves.

 

23. Les cavaliers âgés de 18 ans et moins ne peuvent monter un étalon sur le terrain de compétition (pas seulement dans le manège).

 

24. Tout concurrent devra posséder sa carte de membre de l’AGRY ainsi que sa carte de Cheval Québec pour participer à la compétition où a une exhibition.

 

25. Un taux de participation à nos compétitions de 50% + une journée est exigée pour accéder au pointage de fin d'année.

 

BONNE SAISON 2019 À TOUS!

BONNE SAISON 2019 À TOUS!

© 2019

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK
  • Wix Facebook page